Evaluation psychologique dans le cadre d’un projet de chirurgie bariatrique2018-11-05T11:27:44+00:00

Évaluation psychologique 

dans le cadre d’un projet de chirurgie bariatrique

 Se préparer à l’évaluation :

  • Vous avez bénéficié d’un premier rendez-vous avec le chirurgien qui vous  a expliqué succinctement le principe de l’opération. Il complétera cette information lors de rendez-vous ultérieurs.
  • Afin de préparer votre évaluation il est nécessaire de vous informer suffisamment. Pour ce faire je vous invite à consulter la brochure destinée aux patients qui a été élaborée par la Haute Autorité de Santé : téléchargez la brochure , si vous rencontrez des difficultés pour lire vous pouvez aussi écouter la brochure. Il est primordial que vous soyez bien informé(e) avant votre évaluation. Une bonne compréhension des éléments de la brochure représente une information suffisante pour votre évaluation.
  • Prenez par ailleurs le temps de bien réfléchir à tous les éléments de la brochure et si nécessaire contactez le chirurgien ou votre médecin traitant.
  • Remplissez le formulaire que je vous ai envoyé par mail ou par courrier. Apportez votre formulaire lors de votre évaluation ou renvoyez-le par avance si vous avez des problèmes importants pour vous déplacer, lire ou écrire, si vous êtes sous tutelle ou curatelle. En effet si vous rencontrez ces difficultés je peux avoir besoin de plus de temps pour préparer votre évaluation.
  • N’oubliez pas vos lunettes et vos appareillages auditifs.

Autres supports d’information (facultatifs)

Je vous recommande les vidéos publiées par la Haute Autorité de Santé :

Vous pouvez aussi consulter un schéma qui récapitule le parcours d’un patient qui formule une demande de chirurgie de l’obésité : schéma.

 A propos de l’évaluation :

  • L’évaluation psychologique en vue d’une opération de chirurgie bariatrique s’effectue en un à deux rendez-vous.
  • Dans les 3 semaines qui suivent votre évaluation, ou à la fin de votre préparation avant la chirurgie vous recevez à votre domicile deux exemplaires de l’évaluation pour vos dossiers et archives. Un exemplaire est directement envoyé au chirurgien.

Le suivi pré et postopératoire :

  • Un suivi pré-opératoire est indiqué et fait partie du parcours de préparation à la chirurgie, au même titre que les consultations avec le chirurgien et avec le diététicien.
  • La durée du suivi pré-opératoire est de 6 mois minimum et la fréquence des entretiens est variable.
  • Le suivi post-opératoire est également indispensable : sa durée ne peut être inférieure à un an. Il implique par ailleurs une consultation de suivi lors de la deuxième et la troisième année après l’intervention.Vous pouvez aussi consulter un schéma qui récapitule le parcours d’un patient qui formule une demande de chirurgie de l’obésité : schéma.

Questions fréquentes 

Pourquoi le suivi est-il important ? Pourquoi la chirurgie ne va-t-elle pas résoudre tous mes problèmes ?

Un mal être psychologique peut influencer le rapport d’une personne à l’alimentation. La personne peut parfois utiliser les comportements alimentaires pour gérer les problèmes qu’elle rencontre au quotidien, elle éprouve ainsi une certaine forme d’équilibre relatif. Toutes les personnes n’ont pas conscience de leurs difficultés.  Après l’opération il n’est plus possible d’utiliser les mêmes mécanismes qui étaient utilisés par le passé. Par conséquent certaines personnes qui n’ont pas pris conscience de leurs difficultés et ne bénéficient pas d’un suivi peuvent rencontrer des problèmes psychologiques importants au quotidien dans leur rapport à elle-même et à leurs proches. Ces troubles peuvent être beaucoup plus graves que ceux que la personne avait connus par le passé. Un certain nombre de personnes opérées bénéficient parfois après l’opération d’une amélioration momentanée de leur humeur (1 à 2 ans) grâce à une perte de poids qui entraîne une sensation de réussite rapide. Toutefois, une fois le poids stabilisé les difficultés qui n’ont pas été prises en charge refont surface, notamment l’utilisation de l’alimentation pour gérer ses difficultés au quotidien. L’absence de suivi médical, diététique et psychologique pré puis post-opératoire entraîne une reprise de poids progressive mais importante, au point que la personne se retrouve à nouveau en situation d’obésité. Les comorbités (c’est-à-dire les autres troubles associés à l’obésité, comme le diabète) sont susceptibles de ré-apparaître avec la reprise de poids. En cas d’échec, il est parfois envisageable de ré-opérer la personne, toutefois une nouvelle opération s’avère plus compliquée. Par ailleurs la personne qui souhaite bénéficier d’une nouvelle opération doit recommencer tout le parcours d’examens et d’évaluations. Lors d’une nouvelle évaluation, le psychologue ou le psychiatre est amené à vérifier si la personne a effectué correctement le suivi qui lui avait été prescrit. Si c’est le cas il s’agira d’un élément en faveur de votre ré-opération. Si vous n’avez pas suivi les recommandations  la première fois, une nouvelle opération pourrait ne plus être accordée. C’est pourquoi il ne faut pas attendre d’être en situation d’échec ou de reprise de poids pour consulter. L’absence de suivi post-opératoire peut par ailleurs entraîner des troubles neurologiques graves, liées à des carences nutritionnelles traitées trop tardivement.

J’ai été opéré(e)  récemment et je me sens bien, je n’ai pas besoin de consulter le psychologue / le psychiatre

C’est au spécialiste d’évaluer votre état. A la suite de l’entretien il décidera de vous revoir et de la fréquence des rendez-vous de suivi pour la première année. Des rendez-vous réguliers sont obligatoires la première année après l’opération. La deuxième et la troisième année après l’opération, une consultation est nécessaire afin de faire le point sur votre situation. Il ne faut pas attendre d’être en difficulté pour consulter. En cas de reprise de poids, si une nouvelle opération est nécessaire et que vous avez suivi les recommandations en matière de suivi, votre ré-opération sera facilitée, dans le cas contraire l’autorisation pour une nouvelle opération pourrait vous être refusée.

Un de mes proches a été opéré et n’a pas eu de suivi psychologique, pourquoi est-ce obligatoire ?

Chaque situation est unique et le traitement est toujours individualisé. Comparer son traitement avec celui de ses proches ou de ses connaissances vous éloigne de votre propre parcours qui vous est singulier.

Je n’ai pas les moyens financiers pour régler les consultations de suivi psychologique pré et post-opératoire, que faire ?

En cas de difficultés financières il est possible d’ajuster la fréquence, et les honoraires en fonction de vos possibilités financières. Toutefois cet ajustement n’est pas systématiquement proposé et se fait sous réserve que vous veniez régulièrement et en respectant la fréquence de rendez-vous qui a été convenue. Certaines mutuelles prennent en charge une partie des honoraires avec un psychologue.

Je n’ai pas besoin d’un suivi psychologique, j’ai trouvé du soutien sur un forum de patients

Bénéficier du soutien d’autres personnes qui ont été opérées est une chance. Toutefois les conseils donnés sur les forums ou les groupes Facebook sont fréquemment inappropriés à votre situation personnelle et peuvent vous mettre en danger en encourageant des techniques qui favorisent des troubles du comportement alimentaire. Par ailleurs un soutien psychologique par des amis ne saurait remplacer un travail effectué avec un professionnel. L’absence de suivi avec un professionnel peut être dangereux et retarder votre prise en charge alors que vous pourriez avoir besoin de soins.

Les honoraires : 

Les honoraires pour une séance sont de 50 €.

Si le premier rdv est effectué lors d’une hospitalisation à la clinique, les honoraires pour ce rendez-vous, uniquement, sont pris en charge par la clinique.

Les honoraires pour les patients pris en charge avant septembre 2018 sont différents, me contacter pour des précisions.

Les honoraires peuvent être réglés par chèque, carte bancaire, ou en espèces, dans ce cas l’appoint est demandé. Ils sont réglés en fin de séance.

En cas d’absence à une séance sans annulation préalable, ou dans un délai inférieur à 24h les honoraires restent dus. Pour plus d’information à ce sujet consultez la rubrique “reports et annulations”.

La durée des séances :

La durée d’une séance au cabinet est de 30 à 45 minutes environ.

La durée d’une séance à la clinique St François est de 1h (à partir de sept. 2018).

La durée d’un suivi pré et postopératoire :

Préopératoire : 6 mois, postopératoire : 1 an minimum.

Pour les détails concernant la prise en charge financière à la clinique, (évaluations etc.) adressez-vous directement à la clinique.

Prise en charge financière des séances au cabinet :

  • Les consultations ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale.
  • Certaines mutuelles peuvent toutefois les rembourser en partie.
  • De plus en plus de mutuelles offrent cette option, renseignez-vous auprès de votre mutuelle.

Pour les détails concernant les annulations et reports à la clinique, adressez-vous directement à la clinique. 

Annulations et reports de rendez-vous au cabinet :

  • Les annulations et reports de rendez-vous doivent être signalés dès que possible, par téléphone.
  • Prévenir le cabinet de votre impossibilité de venir au rendez-vous permet de proposer ce créneau à un autre patient en attente, c’est pourquoi je vous remercie de me prévenir au minimum 24h avant votre rendez-vous.
  • Tout rendez-vous annulé ou déplacé dans un délai inférieur à 24h reste dû.  Consultez les conditions d’annulation et de déplacement détaillées avant de prendre rendez-vous.