Psychologue à Montluçon, psychothérapeute

Psychologue clinicienne, diplômée de l’Université de Strasbourg, je suis spécialisée dans la prise en charge des adultes et des personnes âgées. Je me suis installée en cabinet à Montluçon en 2014, après avoir acquis de l’expérience en hôpitaux, hôpitaux de jour, maison de retraite. En parallèle de ma formation universitaire j’ai suivi une psychanalyse. Mon approche est intégrative et centrée sur la personne qui consulte. J’associe différentes approches et outils issus de l’ensemble de mes formations et de mes rencontres avec d’autres professionnels. Je reçois en entretien individuel des personnes qui souhaitent un soutien psychologique, un suivi pour un travail approfondi, ou un entretien ponctuel. Les raisons de consulter un psychologue sont singulières et intimes (événements de vie, difficultés relationnelles dans la sphère familiale ou professionnelle, dépression, anxiété …).

Informations complémentaires

  • Titre de psychologue et titre de psychothérapeute (N°ADELI :  039302559 ; enregistrement à l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes)
  • Master psychanalyse, psychopathologie et psychologie clinique  (Université de Strasbourg, master 1 et 2 validés; 2011)
  • Licence de psychologie (Université Paris 8)
  • Diplôme d’Université en Santé (DU Santé) : Ethique et prévention dans l’accompagnement de la personne âgée (Université Lyon 1) ; 2015
  • Certificat d’Art-Thérapeute – Titre RNCP : enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles, Niveau II (Profac, Centre de Psychologie Appliquée) ; 2015-2018
  • Certificat de Praticien en Médiations Artistiques (Profac, Centre de Psychologie Appliquée) ; 2015-2018
Le psychologue est un professionnel engagé dans une formation continue. C’est-à-dire qu’une fois diplômé et engagé dans la vie active il poursuit régulièrement des formations afin de développer ses compétences, d’acquérir de nouvelles connaissances.
  • Psychiatrie adulte : services fermés et hôpitaux de jour.
  • Personnes âgées : Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, Association France Alzheimer.
  • Évaluation psychologique : évaluation de patients avant des opérations de chirurgie bariatrique
  • Adultes en situation de handicap.
Pourquoi un tel temps consacré à la formation et la recherche ? D’après le code de déontologie, le psychologue tient notamment sa compétence « de la réactualisation régulière de ses connaissances ». Ce qui signifie qu’il doit disposer d’une formation continue, c’est-à-dire qu’il se forme tout au long de son activité professionnelle. Un psychologue qui est salarié (ce qui n’est pas mon cas), et travaille dans la Fonction Publique Hospitalière (FPH) dispose d’un temps de formation continue et de recherche. Un temps qui correspond à 11h30 sur une base de 35h par semaine. Un psychologue qui travaille en libéral fait des compromis pour organiser son temps de formation continue, du fait qu’il assure lui-même le règlement des charges et cotisations sociales. Il peut effectuer ses heures de formation en plus de ses heures d’entretiens, cela lui permet alors de proposer des honoraires “raisonnables” ou bien il peut décider d’augmenter ses honoraires et effectuer moins d’entretien pour obtenir un temps de travail total plus proche des 35h. D’autres psychologues en libéral choisissent plutôt de réduire leur temps de formation continue.
  • Adhérente au réseau NeuroSEP Auvergne : prise en charge des patients atteints de sclérose en plaques, de sclérose latérale amyotrophique et de pathologies neuromusculaires de l’adulte.
  • Adhérente au réseau Mémoire Allier : prise en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.
  • Participation à des réunions de concertation pluridisciplinaire (Hôpital Privé Saint François).